En haut de la côte

30 juillet 2015

Etre sans avoir

Un très beau reportage qui m'a beaucoup emue et fait réfléchir à la vie que nous menons.

"Avoir c’est posséder, être c’est exister !  Si l’homme était caractériser  pour son avoir par ce qu’il possède, on l’appellerai un avoir humain en tous les cas chez nous on l’appelle un être humain

Quand on parle d’un homme on dit c’est un être humain on ne dit pas c’est un avoir humain donc ce qui caractérise l’être humain  se sont des choses qu’on ne peut pas acheter avec de l’argent : l’intelligence, la sagesse, l’humilité, la tolérance, la compassion, toutes des choses que ya aucunes boutiques, donc avec l’argent on ne peut acheter que du concret,  c’est des loisirs c’est des plaisirs artificiels et ces plaisirs sont des compensations à notre mal-être. Donc moi je me suis dit si j’arrivais à résoudre le problème du mal être, si j’essayais intérieurement d’être dans le bien être ça m’éviterai l’aller gagner de l’argent pour faire de la compensation à mon mal être don j’ai surtout cherché dans ce sens-là et puis je me suis aperçu que ça marchais très bien."


Documentaire : Être sans avoir par France3-Bourgogne

Posté par Lisie à 11:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


25 juillet 2015

Tiny House

Depuis quelques temps je vois des photos de tinny house bien souvent aux Etats Unis ou alors au Japon.

Ce concept permet de s'offrir une maison  moindre cout, oui mais une mini maison avec tout ce qu'il faut dans un "mouchoir de poche". La roulotte moderne si l'on peut dire !

Voici pour une fois une tiny house conçu en autoconstruction par une jeune francaise

https://mrmondialisation.org/elle-cree-une-tiny-house-francaise/

 

Le genre de truc qui m'aurai vachement brancher à la sortie de mes études si j'avais été célibataire

Posté par Lisie à 20:44 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mai 2015

Aberration routière et Ironie du sort

Il y  a quelques temps, une route départemental d'une commune voisine a subit des transformations. La chaussée a été refaite ainsi que les bas cotés.

Avant il y avait de larges trottoirs non revêtus, mais avec du stabilisé. Les voitures pouvaient se garer en épi, ou en bataille ou un peu comme elles voulaient. Les piétons avaient de la place pour circuler.

Cet axe est en entrée de ville juste après un rond point. C'est un axe très fréquenté, et la limitation  de vitesse souvent dépassée par les usagers. De l'autre coté, du rond point, se trouve, de part et d'autre de la départementale (vitesse 90), une piste cyclable/piétonne bien séparée de l'axe routier.

En remodelant cette entrée de ville c'était l'occasion de prolonger c'était piste cyclable, mais quelle idée !

Voici donc ce qui a été fait

 

20150427_185712

Et bien non pas de piste ou bande cyclable !

On trouve donc:
- La chaussée en double de sens,
- puis des stationnements en créneau (moins de stationnement),
- le trottoir,
- une bande enherbée (hourra tout n'a pas été bitumer)
- une bande de bitume qui je me demande bien à quoi elle peut servir puisque pas assez large pour être utilisé par les pietons et les vélos, et surtout on retrouve dessus, les poteaux, les boitiers de compteurs, les poubelles des riverains.
Sur cette photo, nous avons pasl'exemple typique du riverains qui gare son véhicule devant son portail ( et non dans sa propriété) et donc coupe le passage du piéton.

Vue coté rue c'est pas plus joli c'est un alignement de poteaux, pour empécher le stationnement génant, d'une laideur ...

Il y  a quelques jours, un affichage m'a bien fait sourire, le voici

 

20150427_185653

Et oui tu vois bien, une affiche de sensibilisation à la pollution, il y en a toute une série dans le coin. Et là, comme par hasard, on y parle de déplacements doux.

J'hésites à écrire un mail à la mairie, et au département, j'en avais parlé à Mme Le Maire de mon village lui disant que je me retenai d'écrirer et elle m'avait "ne te retiens pas!" mais je ne suis pas bien douée pour formuler mes propos.
Ca me met les nerfs en pelotte chaque fois que j'y passe. Ce n'est pas faute d'y avoir souvent des cyclistes, hein! Ce n'est pas faute non plus que cet axe soit référencée dans le projet de circulation douce du département (je rappelle qu'il s'agit bien ici d'une départementale...)

Posté par Lisie à 15:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 mai 2015

Petite liste des travaux à réaliser

J'ai l'habitude de faire des listes pour tout et n'importe quoi, j'aime bien le fait d'écrire, ca me permet de mémoriser, j'ai plutot une mémoire visuelle, j'ai besoin de voir la chose écrite.

Elève le fait de faire des fiches me permetttait de revoir mes cours, pas le fait de les lire mais bien de les concevoir.

Bref, dans l'appartement on a plein de petites finitions qui trainent.

C'est mon objectif  n°8 de l'année

Voici donc cette liste que j'ai commencé dans mon Bullet Journal (je vous en reparle bientot) 

- poser les plinthes du salon et de la chambre de la choupinette

- finir le pan de mur de l'entrée (le lambris est tombé, il faut gratter la colle et repeindre)

- remettre à neuf le plan de travail de la salle de bain

- faire un coffrage autour de la tuyauterie de la salle de bain

- peindre les fenetres

- faire les trous d'aération dans la chambre de la Choupinette

- fixer l'étagère de la cuisine

 

Posté par Lisie à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 avril 2015

Le livre du mois

 oui oui je sais le mois est presque fini, mais tu vas vite comprendre pourquoi la chronique arrive si tard, le livre du mois est donc:

No Impact Man de Colin Beavan

20150429_125108

L'auteur qui  est écrivain historique se lance un grand défi : vivre un an en réduisant au maximum son empreinte écologique. Il embarque don son expérience sa femme et sa petite fille d'un an. Bien sur pour compliquer la chose il vit en plein cœur de Manhattan au 9ème étage, et sa femme l'écologie n'est pas son principal souci...

Si aujourd'hui les consciences écologiques sont du plus en plus développer chez les terrains, il faut noté que ce défi date de 2006, les modes de vie alternatifs n'étaient pas autant diffuser qu'actuellement. Et avoir une conscience écologique, faisait souvent passer pour un illuminé.

Bref,  ce bouquin m’intéressait fortement, et j’avais lu pas mal  de recommandations le concernant sur les réseaux sociaux, je l’ai dit acquis d’occasion.

J’ai commencé sa lecture il y  a un bon moment, mais comme tu le sens venir je ne l’ai toujours pas finit. Le récit s’étale sur 260 pages et j’en suis à la  76ème

Et oui, j’ai beaucoup  de mal en « rentrer dedans », j’ai lu beaucoup de passage en diagonale. Jusqu’à maintenant on lit beaucoup les problèmes de conscience de l’auteur, mais peu  de solutions. Beaucoup de références à  des statistiques, des chiffres,  des faits scientifiques etc… mais au final peu de concret. En fait le livre n’est pas romancé comme Pause que je vous ai présenté le mois dernier.

Néanmoins, le livre est ponctué de phrases mise en valeur dans le corps du texte. L’une d’entre elle m’a beaucoup marquée

"Depuis quand se nourrir est-il si accessoire que nous n'y prenons plus de plaisir ?"

Et oui dans nos vies à 100 à l’heure, prise par le boulot, les transports, la TV ou autres médias, nous ne prenons plus le temps de faire à manger. Bien souvent, on  se lance même des phrases du genre " c'est à toi  de faire à manger ce soir!", préparer un repas est devenu une corvée. Manger c’est tout de même l’un des besoins primaires. Du coup, ca m’a redonné un peu d’énergie pour faire BIEN à manger. Bon  cela veut pas dire que tous les soirs c’est de la grand cuisine. Certains soirs quand je rentre à 19h, ou que j’ai  des réunions pour la mairie, en rentrant je n’ai qu’une envie c’est de me vautrer dans mon canapé avec mon pc (mais c’est sans compter sur une certaine choupinette…)

On retrouve dans le livre une certaine vision des français et surtout des parisiens, bien étonnante ! On a l’a un condensé des clichés: la baguette de pain, le panier en osier, la bicyclette, les étals en bois, des gens très chics (la classe à la française biensur) des barquettes alimentaires sans film plastique ( ah bon on m’aurai menti??) . Il manque juste dans a description le béret …

20150429_132546

Il faut vraiment que je prenne le temps de le finir, cela ne m’arrive pas souvent de ne pas finir un livre. Et je te dirai ce qu’il en est

Posté par Lisie à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


24 avril 2015

J'ai testé

le shampoing au bicarbonate de soude

la faute à Laetitia !

Ben je suis contente de l'avoir fait, j'ai les cheveux super doux ! Je n'arrêtes pas de les toucher.

A voir combien  de temps dure cet effet.

Mais je crois que je vais aller acheter du vinaigre de cidre pour compléter ce soin

Posté par Lisie à 18:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 avril 2015

Un clandestin dans ma cave

le mois de mars était le moment de faire le point sur mon stock de graines et bien le point est vite fait, j'ai été prédécé

voyez vous même

 

SDC14509

Posté par Lisie à 14:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 mars 2015

Le livre du mois

J'ai eu envie de faire une petite chronique, alors je vais essayer de présenter chaque mois, un livre que j'ai lu .

Aujourd'hui je vais vous parler de :

PAUSE de Susan Maushart

20150228_212702[1]

Rien que la couverture en dit long sur ce livre et je la trouve particulièrement pertinente !

Etant donné que je suis un peu beaucoup accro à mon pc, aux blogs, aux forums, la lecture s'anoncait perturbante.

Cette mère de famille embarque donc ces 3 ados dans une expérience de 6 mois sans média électronique c'est à dire sans réseaux sociaux, sans téléphone portable, sans ordinateur, sans tv, sans technologie.

Alors autant vous dire que les enfants n'étaient pas du tout motivés. Susan Maushart, journaliste, raconte donc ces 6 mois, sous forme d'un journal de bord. J'aime beaucoup ce format cela permet de suivre l'avancé dans le temps. Alors que faire, comment occuper son temps lorsqu'on a pas son pc, sa tablette, son portable, et bien au choix on file chez les copines pour profiter de leurs appareils, on va à la bibliothèque, ou prend des cours de guitare, ou encore on menace d'aller vivre chez son père.

Enfin bref c'est très interessant, l'auteur glisse quelques statistiques, et informations mais le principal du récit reste bien sur le vécu de sa famille.

J'aimerai avoir le cran d'en faire autant, mais je pense que l'homme poserai tout de suite son véto !

Posté par Lisie à 12:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 février 2015

Un petit tour chez ...

Emmaus !

20150228_111845

Cela faisait longtemps.

Bon le samedi c'est pas vraiment une bonne affaire, beaucoup de monde, et puis j'ai eu à peine une heure. Je n'ai donc pas eu le temps de faire bien le tour et de fouiner. Au dernier moment, je me suis apercu qu'il y avait aujourd'hui une vente mercerie. j'ai regardé rapidement et craqué sur un joli tissus, la dame me dit de repasser dans l'après midi, qu'ils avaient une pause de deux heures et qu'ils allaient redescendre des choses pour la vente. Mais j'avais promis à l'homme qu'il pourrai aller courir, donc impossible de revenir. J'ai pris le tissus et elle m'a baissé le prix d'1euro sans que je ne demande rien !

Bilan des courses

20150228_142659

9€ de vêtements

  • un blazer noir jacqueline Riu, un basique à avoir dans sa garde robe, je suis contente car c'était un vêtement que je souhaitais acquérir
  • un chandail vert (dire qu'avant je n'aimais pas le vert) il fait un peu mamie, mais même l'homme l'aime bien
  • une robe estivale fleurie

5€ de tissus

Posté par Lisie à 21:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 février 2015

Jardin d'hiver

ou comment faire rentrer la verdure à l'intérieur ?

 

En décembre, nous sommes allés rendre visite à des amis à Strasbourg, pour profiter de l'esprit de Noël Alsacien. En vrai dire, nous avons bien fait un tour à Strasbourg et dans ses grands marchés de Noël, mais nous avons surtout profité des amis et de leur super appartement. De grande baie vitrée,  de la lumière, même si le soleil n'était pas très présent, et une belle collection  de plantes de quoi rendre verte de jalousie (oui elle était facile celle- ci)

Ici j'ai bien quelques plantes qui subsistent mais j'en ai aussi laissé dépérir quelques unes.

Alors voila j'avais très envie d'avoir moi aussi  de belles plantes. Je suis donc aller faire un tour à  la jardinerie et je suis revenue avec:

- un Tradescantia autrement appelé Misère à 14.95€

et lors d'un second passage dans une seconde jardinerie

- 1 Microsorum Diversifolia 12.60€

- 1 Anthurium soldé à 2€ au lieu de 19.95€

J'ai installé tout ce petit monde dans un coin près de la fenêtre où ils viennent tenir compagnie aux plantes déjà présentes: un chlorophytum, un spatiphyllum et un néphrolepsis ou fougère de Boston.
Cela fait un joli coin esprit jardin d'hiver, et je suis ravie. Je m'astreins juste à les arroser 1 à 2 fois par jour,  et à les brumiser pour les fougères.

SDC14319

J'ai encore deux ou trois autres plantes ailleurs dans l'appartement mais le principal est là. Le fait qu'elles soient rassemblé, je trouve que cela facilite l'entretien. Par exemple le Spatiphyllum est vraiment une plante facile, qui montre lorsqu'elle a besoin d'être arrosé. Et puis comme elle est au dessus de la tv, donc difficile de ne pas le voir. Ainsi lorsque je l'arrose, j'arrose les autres.

Bon c'est encore loin des magnifiques photos de mon tableau Pinterest mais je ne désespère pas un jour d'avoir un appartement maison lumineuse ou un petit coin véranda.

 

Posté par Lisie à 16:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,